photo Ambroise Tézenas

Mario Hacquard, c'est d'abord une voix. Une voix comme notre époque classificatrice, cloisonnante, étiqueteuse ne nous en offre plus - ou presque plus - parce qu'au carrefour de la grande musique et de la chanson, elle parvient à humaniser l'une et à musicaliser l'autre. Elle est par excellence la voix de la mélodie.... Méritoire et courageuse volonté de synthèse qui étonne aujourd'hui, mais qui, il y a un siècle n'eût surpris personne. C'est qu'à l'époque, aussi divers que soient les styles, il n'en existait aucun qui consistât à ne pas savoir chanter, c'est-à-dire à ne pas savoir se faire entendre. Une voix, c'était aussi un souffle et un coffre. Et l'on constatera que Mario Hacquard n'en manque pas. C'est pourquoi son talent, si nécessaire aujourd'hui, fait résonner à nos oreilles tous les frissons de la nostalgie.  Jean-François Kahn

.

Mario Hacquard commence le chant par le grégorien à l’École César-Franck; il entre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et y remporte plusieurs premiers prix puis est reçu à l’unanimité à l’École d’Art lyrique de l’Opéra de Paris. Ses maîtres ont été Jacques Jansen et Gabriel Bacquier pour l'Art lyrique, Anna-Maria Bondi pour le Bel Canto, Rita Streich pour le répertoire mozartien, Elisabeth Grümmer pour le répertoire allemand et Geneviève Joy-Dutilleux pour la musique de chambre. Mario reçoit le Prix Ravel et Prix Jacques-Ibert au concours international de la Mélodie française. 

Baryton, il chante, sur les scènes européennes et au Canada, en Israël, au Japon, en Algérie, les opéras de Mozart, Haydn, Cimarosa, Rossini, Puccini, Massenet, Offenbach, Fauré, Britten, Milhaud, Bernstein, Aperghis... et les oratorios de Monteverdi, Bach, Haendel, Brahms, Mendelssohn, Berlioz, Fonscolombe, Saint-Saëns, Dvorak, Schönberg…

Il a enregistré 35 disques (Lieder, mélodie française, musique russe, chanson, opéra, grégorien, oratorio). 

Egalement acteur, Mario Hacquard a travaillé la comédie avec Julien Bertheau à l'Opéra-Studio. Il tourne pour le cinéma (avec Jean Chérasse La Marseillaise, Olivier Dahan La Môme, John Erick Dowdle Catacombes, Laurent Heynemann La Rupture, Joe Wright Darkest Hour, Martin Bourboulon Les Trois Mousquetaires) pour la télévision (Les Hommes de l'ombre, La Peau de chagrin, Un Plat dur à avaler, Nos Années pension, Un Grand-père exemplaire, Abus de confiance, La Folle Histoire de Monsieur Poivre, Le Nuremberg du Communisme, Les Rivières pourpres, Oussekine, Une Amitié dangereuse...).

373396 visites

Dernière modification : 23/02/2024 à 20:22

......

 

 

 

 

 

 

 


Site créé gratuitement grâce à OnlineCreation.me