Disque Mélodies de Chopin

Mario Hacquard (baryton), après avoir été initié au chant grégorien à l’École César Franck, a été, au CNSM, successivement l’élève de Jacques Jansen et Gabriel Bacquier (art lyrique), Anna-Maria Bondi (bel canto), Rita Streich (Mozart), Elisabeth Grümmer (répertoire allemand) et Geneviève Joy-Dutilleux (musique de chambre). Il se produit en Europe, au Canada, en Israël, au Japon… et a enregistré de nombreux disques. Il est à la fois spécialiste de chant grégorien, d’Oratorio, de Lieder, de Mélodies françaises et aussi d’Opéra. Pour cet enregistrement de Mélodies de Chopin, il a retenu l’adaptation française de Victor Wilder (1835-1892) connu par ses traductions d’opéras de Mozart et Wagner et des Lieder de Schumann. Avec son accompagnatrice Anna Zassimova, ils ont opté pour un piano Érard, instrument privilégié par le compositeur. Ce disque illustre l’ambiance musicale des Salons parisiens vers la fin du XIXe siècle, où ces œuvres étaient entendues. Les Mélodies polonaises ont été composées par Chopin entre 1828 et 1845 et éditées en 1855 (opus posthume n°74). Les thèmes sont très variés, en liaison avec l’actualité, par exemple la guerre de 1830 entre la Russie et la Pologne (Avant la bataille). Il traite aussi des sujets romantiques : l’amour (Pour toi seul, Peines d’amour, N’est-ce pas l’amour ?), l’oubli (Tu veux que je t’oublie), les fiancés (Les fiancés de la mort), mais aussi le terroir (Ballade slave, Chanson lituanienne). Anna Zassimova, passionnée par la musique de Chopin, est non seulement pianiste mais encore musicologue. Née à Moscou, elle y a étudié à l’Académie de Gnessin et se produit en soliste et chambriste lors de nombreux Festivals, par exemple en Suisse, Angleterre, Allemagne. Son rayonnement international atteint aussi la Chine et les Etats-Unis. Installée en Allemagne, elle enseigne depuis 2006 à la Hochschule für Musik à Karlsruhe. Elle interprète en soliste le Nocturne n°20 en Do# mineur (plage 10) avec un beau toucher et un jeu très précis. Elle est une accompagnatrice idéale, et forme avec Mario Hacquard un duo très convaincant et en pleine connivence. Ils proposent une interprétation toute en finesse et en souplesse et fidèle aux intentions de Chopin. Le pouvoir suggestif du baryton fait merveille dans ce répertoire. Volubilité vocale et vélocité instrumentale se marient admirablement dans la Ballade slave qui emporte l’auditeur jusqu’à la terrible révélation : « Ta fiancée est morte ! ». Ils restituent à chaque mélodie son caractère propre. Irrésistible.

Edith Weber - L'Education musicale - février 2017. 

Disque Demi-Jours 

Lire la critique de ResMusica

la critique de La Jaune et La Rouge

la critique de La Revue Musicale de Suisse Romande

et la critique de l'Education Musicale 

 

Disque Lieder de Brahms
Lire la critique de l'Education Musicale
Lire la critique de Musicologie.org
 
Disque Marc Berthomieu
Lire la critique de Jean Salmona (La Jaune et la Rouge - Polytechnique)
Negro Spirituals

Salle comble pour le Festival du Chablisien 

La belle voix chaude du baryton Mario Hacquard emplissait à merveille les voûtes de l'église et faisait frémir le public à l'évocation des complaintes des esclaves noirs américains et de leurs espérances.

L'Yonne Républicaine

Disque Tristissima
D’une diction irréprochable, Mario Hacquard confirme ici l’intuition pénétrante de ses dispositions expressives. Sa voix généreuse, ample mais rigoureusement maîtrisée dont les subtiles demi-teintes conviennent aux mélancolies, parvient sans effets à nous surprendre et émouvoir.
Lire tout l'article de Raymond Beyeler SJP
Cosi fan tutte
Remarquable Mario Hacquard, timbre délicat et chaud aux inflexions subtiles.
Alain Duault

Mario Hacquard, Guglielmo plein d'entrain au baryton joliment timbré.

Le Figaro
Le Nozze di Figaro
Mario Hacquard porte en lui la verve de Figaro.
Nice-matin

La vera Costanza
...Mario Hacquard d'abord, chanteur complet à la voix de baryton belle de couleur et puissante, alliée à une grande présence en scène.

Opéra international

La distribution est dominée par Mario Hacquard.

Le Monde

Il Mondo della Luna

Mario Hacquard mène parfaitement sa barque avec une véritable présence scénique, une parfaite musicalité dans ses interventions, jamais grossies et une bonne technique vocale.
Opéra international

L'Isola disabitata

Mention très bien à Mario Hacquard, Enrico aisé, vif-argent, bien en voix.
La Croix

Disque Paul Delmet à Montmartre

Ce CD contient 24 chansons, 24 trésors du patrimoine à la fois savant et populaire des années 1900, remis depuis sans discontinuer sur le métier des interprètes, au cabaret, au cylindre, au disque 78 tours de cire, aux disques vinyles 45 et 33 tours, à la cassette audio et au CD.

Les chansons sentimentales de Paul Delmet sont des merveilles, qui se marient aussi bien aux voix acidulées ou goualantes des réalistes, qu'au velours vocal des chanteurs dits de charme comme Jean Lumière, ou à celles travaillées pour les scènes lyriques, comme c'est le cas ici.

Ce répertoire convient admirablement à l'acteur et baryton lyrique Mario Hacquard, qui sait mettre en scène et dramatiser sans trop, ces scènes dites en chantant.

Laissez-vous charmer par ces chansons écrites avec de l'antirides dans le stylo... Fermons nos rideaux, Les Petits Pavés, La Petite Eglise...

Musicologie.org - janvier 2012

 

Mario Hacquard, c'est d'abord une voix. Une voix comme notre époque classificatrice, cloisonnante, étiqueteuse ne nous en offre plus - ou presque plus - parce qu'au carrefour de la grande musique et de la chanson, elle parvient à humaniser l'une et à musicaliser l'autre. Elle est par excellence la voix de la mélodie.... Méritoire et courageuse volonté de synthèse qui étonne aujourd'hui, mais qui, il y a un siècle n'eût surpris personne. C'est qu'à l'époque, aussi divers que soient les styles, il n'en existait aucun qui consistât à ne pas savoir chanter, c'est-à-dire à ne pas savoir se faire entendre. Une voix, c'était aussi un souffle et un coffre. Et l'on constatera que Mario Hacquard n'en manque pas. C'est pourquoi son talent, si nécessaire aujourd'hui, fait résonner à nos oreilles tous les frissons de la nostalgie.

Jean-François Kahn

 

Comme il est agréable de ne pas perdre une syllabe des mots. La parfaite diction de Mario Hacquard, son timbre mâle et riche, la finesse de ses nuances et de ses inflexions, son goût sûr sont mis au service d’un auteur de romances souvent pétries de musicalité sensible… Vous y prendrez bien du plaisir.

Journal de la Confédération Musicale de France

 

 

Festival International de Musique Ancienne de Megève
Un public qui pour ce dernier soir, dans l'atmosphère intimiste et recueillie de la chapelle du Calvaire, s'est laissé emporter par la voix vibrante, puissante et particulièrement belle du baryton Mario Hacquard... les chants grégoriens ont magnifiquement résonné dans toute leur spiritualité. Une dimension hors du temps, une profondeur sacrée qui fait regretter leur abandon dans les églises.
Le Dauphiné Libéré - Christine Barbier

Disque Pièces instrumentales et mélodies d'André Gedalge
Une sélection de 13 mélodies - genre typiquement français - est interprétée avec beaucoup de sensibilité par le baryton Mario Hacquard, accompagné au piano par Claude Collet. Cette merveilleuse équipe confère à chaque pièce, avec les accents justes, son atmosphère spécifique, tour à tour enlevée, lyrique, nostalgique. Il était grand temps de rendre un tel hommage à André Gedalge.
L'Éducation musicale

Fort élégantes mélodies... Les interprètes rendent parfaitement justice à cette musique.

Diapason (5 diapasons)

Disque Par les tendres soirs de lune
Mario Hacquard, baryton, lié à Germaine Tailleferre - « la » dame du Groupe des Six disparue en 1983 - ...lui rend ici hommage avec une sélection de mélodies pour la plupart inédites - sur des textes de G. Apollinaire : L’Adieu du cavalier, si prenant de J. Prévert : Chasse à l’enfant, si poignante de M. Lacloche : Paris sentimental, goguenard et pittoresque de R. Pinget : Pancarte pour une porte d’entrée. Il s’agit de miniatures quelque peu mystérieuses, discrètement accompagnées, dans le prolongement de l’esthétique de H. Duparc, G. Fauré, M. Ravel... Ces mélodies de Germaine Tailleferre sont encadrées par les Proses des mortes d’Eugène Vial, mises en musique par Valentin Neuville (1863-1941), et par les Chants laotiens écrits par Louis Laloy et Joseph Trillat, et composés par Henri Tomasi (1901-1971). Belle défense et illustration des mélodies de Germaine Tailleferre à redécouvrir, grâce aux talents de Claude Collet (piano) qui, tour à tour, crée l’atmosphère, assure les transitions et soutient la voix si convaincante de Mario Hacquard. On ne pouvait rendre meilleur hommage à la dame du Groupe des Six.
L'Éducation musicale - Edith Weber

Disque Mélodies françaises oubliées
Avec un soin extrême et une grande élégance, l'excellent baryton Mario Hacquard et la pianiste Claude Collet nous restituent quelques unes de ces perles.
Le Monde de la musique (Meilleur disque de l’année)

Disque Winterreise
Timbre magnifique et diction impeccable, Mario Hacquard nettoie de nouveau (après un Beethoven exemplaire) le répertoire allemand de ses accablantes facilités expressionnistes. Loin des ogres expirants, voici donc cette musique ramenée à sa simplicité essentielle – et par un Français. Il serait temps d'en tenir compte.
Marcel Marnat - Musical Press International

Disque Beethoven
Ce courageux programme est très bien défendu par le baryton Mario Hacquard, dont le premier récital, consacré à Moussorgski, avait été bien accueilli dans ces mêmes colonnes. La voix est agréable, fraîche, la diction (pas moins de quatre langues!) très correcte et la technique excellente. Un disque convaincant, intelligent, bien agencé et bien accompagné par la pianiste Claude Collet.
Diapason
 
Disque Des Chansons qui nous ressemblent
Avec beaucoup de panache, de brio, Mario Hacquard dans le plus pur style classique nous offre un savoureux et surprenant florilège de chansons françaises du répertoire traditionnel et de variété Une alchimie réussie, l’alliance d’un art dit « mineur » avec celui majeur du lyrique, une élégante façon de donner à la chanson ses lettres de noblesse.
Francis Panigada - Chantessonne
http://images.onlc.fr/dp/hacquardNDD/123358286399.jpg